samedi 26 mai 2018

Soirée d'ouverture du Gentlemen's






























ci-dessous, de gauche à droite : votre rédacteur, Mic Mazy (un des patrons de l'établissement) et Francis Vandenheuvel (Key account Manager chez Davidoff)











ci-dessous : Raphaël Moska, web designer - graphiste et créateur des logos et impressions de l'établissement (www.graphmoska.com)





 ci-dessous : Jean-Pierre Demoulin, le fournisseur en vitoles (https://www.facebook.com/maisondemoulin/)

























https://www.facebook.com/pg/Gentlemens-1741717489205273/photos/?ref=page_internal






mercredi 23 mai 2018

Une BMW bobber aux couleurs de Cohiba



Cette fois je vous présente une BMW R80/7 :














Pour plus d'informations je vous invite à cliquer sur le LIEN de la page web.







dimanche 20 mai 2018

Macanudo "Inspirado White" (robusto)

Cigare dominicain

Longueur : 12,7 cm (5")
Diamètre : 1,98 cm (cepo 50)

Cape : Equateur (type Connecticut)
Sous-cape : Indonésie
Tripe : Mexique (San Andrès) et Nicaragua (Estelì)

Civette : Maison Demoulin




Prix : € 6


La feuille de cape est comme la plupart des feuilles Connecticut" : claire, fines nervures, un peu sèche.

Le remplissage est fort souple.

A cru, de la brioche tout droit sortie du four ! 

Mon ami Jean-Pierre Demoulin m'avait prévenu que ce cigare était léger et bien aromatique et je confirme entièrement ses propos.

Les premiers arômes sont très légèrement poivrés et assez boisés.






Le tirage est parfait, rien à redire.

Plus on s'approche de la moitié, plus les arômes crémeux et boisés s'imposent dans la dégustation.






Je décolle délicatement la bague et là...c'est le drame !






La conception d'un cigare se termine par une pose délicate et précise de la bague...et manifestement ce n'est pas le cas pour ce cigare-ci.






Malgré cet incident déplorable, j'ai pu terminer ce Macanudo jusqu'au bout.

Le final sera nettement plus terreux, bien agréable et toujours dans la douceur...sans la moindre amertume (malgré la cape type Connecticut).


Cote : 39 / 50 (4-22-4-4-5)



mercredi 16 mai 2018

Richard Overton, 12 cigares par jour...à 112 ans!

Le 11 mai, Richard Overton a fêté son 112e anniversaire, rapporte le magazine Esquire. Ce qui fait de lui le plus vieil homme des États-Unis et le plus vieux vétéran de guerre du pays.
Il a confié aux journalistes que le secret de sa longévité réside dans ce mantra : « Continue à vivre, ne meurs pas. » Ainsi que dans des habitudes de vie qui en ont déconcerté plus d’un. En effet, Overton fume en moyenne une douzaine de cigares par jour et nourrit une vraie passion pour le whisky coca.
Apparemment, ça marche.



 (Crédit photo : overtonfilm.com/Scott Wade) 
Chaque matin, Richard Overton se lève avant le lever du jour et se fait examiner par l’un des aide-soignants qui l’accompagnent 24 heures sur 24.
Puis il s’allume un premier cigare, avant le petit-déj. Il prend son café avec trois cuillères de sucre, et l’accompagne d’une canette de Dr Pepper.
Mais de son propre aveu, sa boisson préférée, c’est le whisky coca. 
Ensuite, il passe le plus clair de son temps assis sur le porche de sa maison, à fumer des cigares et saluer les gens venus prendre des photos avec lui. Il repense aussi au passé.
Richard Overton est né en 1906. Il est resté en vie plus longtemps que ses deux épouses, et il n’a pas d’enfants. Sa famille étendue, malgré tout, a lancé une campagne de crowdfunding toujours en cours pour payer ses soins.
Le soir de son anniversaire, une grande fête a été organisée sur son terrain. « Les gens me disent que Dieu m’a gardé ici pour que j’aide les autres », dit-il dans un documentaire qui lui est consacré. « Mais je ne peux pas vous dire pourquoi Il m’a gardé en vie. Je ne lui ai jamais parlé et lui non plus. »


Source : Esquire




dimanche 13 mai 2018

CAO Flathead "Steel Horse - Bullneck"

Cigare nicaraguayen

Longueur : 16,51cm (6"1/2)
Diamètre : 2,62 cm (cepo 66)

Cape : Connecticut Habano Gruezo
Sous-cape : Brésil (Arapiraca)
Tripe : Honduras, République dominicaine et Nicaragua

Civette : Chez Rob





Prix : € 10,5


C'est gros, très gros ! Le cepo de 66 est tout simplement monstrueusement démesuré !

Etant l'Indiana Jones du cigare (reconnaissez que j'ai déjà testé ce que vous n'auriez jamais osé...en "cigares" je parle) je me suis dit en le voyant dans la civette de mon ami Rob : "Et pourquoi pas?".

Donc je me lance.

La feuille de cape oscuro est impressionnante par son brun profond mais aussi sa qualité.

Je le coupe et l’embrase.




Encore un bon gros dur...au cœur tendre (comme moi, si si)... Le départ est assez doux, sur des arômes de chocolat au lait et de noisette...  




Le chocolat est présent à chaque bouffée...et progressivement des notes torréfiées s'ajoutent à la dégustation.

Le tirage est très bon...mais la cendre trop légère. Elle n'est pas tombée une seule fois dans mon cendrier !




Plus on approche du dernier tiers, plus le chocolat au lait se mue en chocolat noir intense.




La puissance sera modérée sur la fin. 



Cote : 38 / 50 (4-21-4-4-5)