dimanche 26 février 2017

Por Larrañaga "Opera" Exclusivo Francia 2015

Cigare cubain

Longueur : 11,43 cm (4"1/2)
Diamètre : 2 cm (cepo 52)

Cape, sous-cape et tripe : Cuba

Civette : Le Comptoir du Cigare






Prix : € 12,5



La production a été limitée à 5000 boîtes de 10 cigares.



Une belle feuille de cape couleur "colorado", grasse et finement nervurée habille notre cigare.

Je démarre sur des saveurs très légères, grillées.
Guillotiné, mon "Opera" délivre un tirage très aisé...aurai-je dû "puncher"?






Douceur, douceur... espérons un gain de puissance pour la suite.

Le second tiers reste sur les mêmes saveurs tout en apportant une légère amertume non dérangeante.

La puissance ne décolle toujours pas...






Sur la fin, une saveur plus torréfiée s'ajoute au pain grillé et l'amertume s'efface.

La puissance arrive...mais trop tard. Le cigare est fini... Je reste sur ma fin...








Cote : 35 / 50  (3-19-5-5-3)


mercredi 22 février 2017

La Guillotine








Une bière à vous couper...la soif ! Ce serait un jeu de mot trop simple pour décrire La Guillotine. Toutefois, cette bière belge décoiffe du haut de son fort volume alcoolisé. Toutes les traditions d'une forte blonde bien arrondie, sont rassemblées derrière les parois de sa bouteille colorée et opaque. 

Une fois libéré de sa prison de céramique, elle offre à la vue une couleur d'un blond orangé et une mousse blanche. 
Au nez, elle apparaît maltée mais les trois houblons aromatiques utilisés pour la produire ne tardent pas à imposer leur marque. L'ensemble offre un bouquet aromatique très fruité avec des senteurs citriques et fruités d'agrumes et des notes puissantes de levure. 
Il s'agit d'une bière douce aux saveurs principalement fruitée et épicée. 
La refermentation en bouteille lui apporte des jolies saveurs de levure très fruitées et légèrement épicées. Elle est très équilibrée et offre une pointe de sécheresse en fin de bouche. Les houblons utilisés lui confèrent de plus une belle amertume. 

Comme la plupart des bières fortes de la Brasserie Huyghe, La Guillotine se laisse boire avec facilité et plaisir. Attention car c'est pour mieux vous faire perdre la tête .  

À L'OEIL
Robe d'un blond orangé et une mousse blanche

AU NEZ
bouquet aromatique très fruité et notes de levures

À LA BOUCHE
Saveurs douces, fruitées et épicées. Alcool discret


Teneur en alcool : 9°



lundi 20 février 2017

Augmentation des prix en France


Depuis la mi-février, le prix des cigares a augmenté chez nos voisins français.

En effet, lors du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, le secrétaire d’État au Budget a proposé de voter une taxe payable par les distributeurs de cigares égale à 5,6 % de leur chiffre d’affaires (hors taxes et remises aux débitants). 

Cette taxe, élevée, applicable depuis le 1er janvier 2017, met en péril les distributeurs qui ont prévu de la répercuter sur les fabricants.


Voici quelques exemples de changements de tarifs : 

  • Cohiba Robusto  passe de €17,90 à €18,50
  • Partagas D4  passe de €12,80 à €13,20
  • Cohiba Behike 54  passe de €38,60 à €39,80
  • Davidoff Grand cru n°3  passe de €11,50 à €12,50
  • Davidoff Millenum blend Robusto  passe de €15,50 à €17




samedi 18 février 2017

Patoro "Brasil" Gordito

Cigare dominicain

Longueur : 10,16 cm (4")
Diamètre : 2,3 cm (cepo 58)

Cape : Brésil
Sous-cape : République dominicaine
Tripe : République dominicaine

Civette : Le Comptoir du Cigare






Prix : € 11




La feuille de cape brésilienne est un peu sèche. Deux grosses nervures la parcourent (diamétralement opposées).

Le cepo de 58 passe aisément dans ma guillotine Lamborghini mais ne passe pas dans le Xikar "traditionnel" : 






Je commence la dégustation sur une poignée d'épices.

L'imposant cepo me dérange...

Le tirage est fort résistant.






Le second tiers annonce une couleur que je n'aime pas du tout (qui a dit "mauve" ? Les belges comprendront), une couleur gustative pour être précis, l'amande amère...

Je persiste malgré tout dans l'attente de la dissipation de cette saveur que je hais tant.

Le tirage s'est un peu amélioré, je ne dois plus tendre les joues à chaque bouffées.

L'amertume chute subitement...juste avant que je ne décide de dégazer. 






Les épices l'ont imité...et maintenant chaque bouffées n'apportent que du vent, ou presque...

L'amertume revient et un dégazage s'impose. Le résultat est bon, mais pas parfait.

Des saveurs de sous-bois (humus) restent seules présentes en avant et en arrière plan toujours un peu d'amande amère.






Je l'abandonne au dernier tiers, écœuré. 

Je n'ai pas ressenti l'influence de la cape du Brésil (qui apporte souvent une saveur un peu sucrée).


 Un "foin" épicé, un "divin" fade et un "purin" trop amer... voici le résumé de cette dégustation.



Cote : 17 / 50 (3-5-3-3-3)



jeudi 16 février 2017

Soirée des Cigares des Templiers du 14 février 2017



Une fois de plus, nous avons passé un agréable moment lors de cette première soirée de l'année 2017 des Cigares des Templiers.

Nous avions l'honneur de recevoir monsieur Erik Stokkebye venu des Etats-Unis.






Le programme était assez particulier car nous avions le choix entre deux formules

  1. Davidoff "Signature" Petit Corona et... initiation à la pipe (inclus pipe et tabac grâce au généreux support d'Erik Stokkebye)
  2. Davidoff "Signature" Petit Corona et Davidoff "Grand Cru" Robusto

Vous l'aurez compris, le Petit Corona était proposé à l'apéritif. La grosse majorité des participants (le groupe comptait une quarantaine de personnes) ont opté comme moi pour la première formule.

Comme chaque fois, l'apéritif (bière spéciale au choix) était compris dans le prix et j'ai choisi une Corne du Bois des Pendus.







Ce "Signature" Petit Corona a parfaitement remplis son rôle de "cigare d'apéritif".

La salle était bien enfumée de volutes légères et parfumées.







Notre maître de cérémonie (Jean-Christophe Hollay) était par moment à peine visible pour les locataires des derniers rangs !

Ce dernier nous a présenté son (notre) invité d'honneur...et (comme il aime tant le faire) a joué une nouvelle fois son rôle d'interprête anglais-français. 








Passé l'apéritif, notre tenancier des lieux (Philippe Evrard) avait concocté un buffet "stoemp au chou" et "tartiflette" sans oublier son traditionnel potage.





Le repas terminé, monsieur Erik Stokkebye a expliqué aux non-initiés de la pipe comment remplir correctement une pipe, comment l'allumer en trois fois et comment la fumer.

Il a également expliqué ce qu'apportent au goût les différents types de tabac utilisés dans les mélanges, par exemple le Virginia une saveur sucrée, etc...


















Pour ceux qui ont opté pour la seconde formule, Francis a annoncé et détaillé le second cigare à savoir le Davidoff "Grand Cru" Robusto.






Vous aurez remarqué que bon nombre de participants arboraient une casquette. Cette casquette (nous avions le choix entre 4 modèles) était offerte par notre invité.

La référence de ses tabacs "4th Generation" est brodé sur l'arrière du couvre-chef.








Pour l'initiation à la pipe, nous avons reçus une pipe Corn-cob (taillée dans un épi de maïs) mais j'ai préféré la ranger et sortir ma Vinche droite que j'apprécie beaucoup.









Nouveauté du club, le hashtag #cigarestempliers a été lancé pour partager nos photos sur les réseaux sociaux.

Rendez-vous aux membres le 18 avril pour la prochaine soirée (dont le thème n'est pas encore connu).